À l’aube du transport intelligent au Québec
28 mars 2017
Une microbrasserie qui devient “intelligente ” à Shawinigan
2 avril 2017
Tout voir

Biographie Lise Lavergne

Texte par Claudine Drolet

 

Née en 1930, Lise Lavergne a œuvré dans le monde des affaires de Shawinigan pendant près d’une trentaine d’années. Elle a développé très jeune un sens des affaires aiguisé qui lui a servi tout au long de sa vie. Jeune adulte, elle suit des cours de couture à l’école Adrienne-Roy. Elle devient ensuite propriétaire de cette école de couture pendant quelques années. Elle décide de vendre l’école lorsqu’elle se marie afin de se consacrer à sa famille.

Bien vite, le besoin d’être active en dehors de la maison revient. Elle seconde son mari de façon sporadique à la boutique de vêtements « Gérald Lavergne lingerie pour enfants » acquise dans les années 1950. En parallèle, elle suit des formations, puis donne elle-même des cours de réintégration au marché du travail au service aux adultes de la Commission scolaire de Shawinigan, aujourd’hui Commission scolaire de L’Énergie, tout en élevant ses cinq enfants.

En 1978, son mari Gérald Lavergne décède. Elle reprend alors avec brio la gestion complète du magasin de vêtements. Elle s’en occupera pendant 26 ans, soit autant d’années que son mari. Elle survivra à deux récessions économiques grâce à son sens des affaires. Elle offre plusieurs exclusivités québécoises et internationales dont les marques Louis Garneau, Chlorophylle, Mexx et Vuarnet pour ne nommer que celles-là. Cette offre de qualité fera sa renommée. La clientèle se déplace de Drummondville et de La Tuque pour venir faire ses achats sur la 5ème rue de la Pointe à Shawinigan. Certaines familles faisaient le voyage deux fois par année pour venir vêtir leurs enfants pour la saison estivale ou hivernale.

Mais Lise Lavergne ne s’arrête pas là. Dans les années 1980, elle ouvrira deux autres boutiques à Shawinigan soit les boutiques Marie-François et Trapèze sans oublier un peu plus tard l’ouverture d’une troisième boutique à Drummondville. Sa fibre des affaires et son expertise de couturière la guideront aussi dans ses achats pour les magasins. Grâce à sa connaissance pointue de sa clientèle, elle n’hésite pas à choisir quelques vêtements en petite quantité quand elle sait que ce sera un coup de cœur pour une personne en particulier.

Elle s’engagera également activement dans la communauté d’affaires, notamment en devenant présidente de l’Association des gens d’affaires Centre-Ville de Shawinigan durant quelques années au début des années 1980.

En 2004, à l’âge de 74 ans, elle décide de prendre sa retraite. Elle vend alors sa boutique de vêtements pour enfants et accompagne pendant quelques temps la nouvelle propriétaire. Elle se consacre ensuite au bénévolat et à sa famille.

 

Comments are closed.