Un outil de plus pour l’entrepreneuriat
27 janvier 2017
Bonne nouvelle pour l’industrie de la motoneige
5 février 2017
Tout voir

Pourquoi des régions sont-elles plus entrepreneuriales que d’autres?

Par

Frédéric Laurin, Ph. D. en économie
Professeur d’économie | École de gestion
Chercheur à l’Institut de recherche sur les PME
Université du Québec à Trois-Rivières

Dans un contexte de forte concurrence internationale, il devient de plus en plus difficile et onéreux d’attirer de nouvelles entreprises sur un territoire. C’est pourquoi de nombreuses régions et villes – à l’instar de Shawinigan – font le choix éclairé de miser sur l’entrepreneuriat comme facteur de création d’emplois et de richesse.

Certaines régions québécoises se démarquent favorablement sur le plan de l’entrepreneuriat. Quels sont les facteurs pouvant expliquer le succès de ces territoires? Sur la base d’une étude de l’Institut de recherche sur les PME (UQTR), nous en décrivons les plus importants.

La démographie. Plus une région est populeuse, et plus le revenu moyen y est élevé, plus la demande locale est grande; autrement dit, le potentiel d’opportunités d’affaires y est plus important. La croissance de la population peut aussi témoigner du dynamisme économique général de la région. Enfin, une démographie plus jeune rime souvent avec entrepreneuriat puisque c’est dans la tranche d’âge des 25-40 ans que l’on retrouve le plus de nouveaux entrepreneurs.

Les réseaux forts et la coopération. Les nouveaux entrepreneurs font face à de nombreux risques et incertitudes. En plus, ils manquent souvent d’expérience dans le domaine des affaires. Une grande entreprise dispose des moyens financiers pour trouver l’information, embaucher des spécialistes, réaliser des études, etc. Les ressources d’une PME émergente sont beaucoup plus limitées.

Par contre, elle peut puiser dans son réseau d’affaires, en s’appuyant sur les expériences et les expertises d’autres entreprises qui peuvent l’aider, la soutenir, la financer, l’informer, l’accompagner dans ses projets, et vice-versa. Les réseaux forts se tissant sur le territoire par l’entraide, la coopération et le partage d’information, permettent aux PME qui s’y trouvent de se développer plus rapidement qu’isolément.

Dynamique entrepreneuriale. Un territoire qui fait montre d’une dynamique entrepreneuriale préexistante, par exemple d’un tissu industriel composé de nombreuses PME florissantes, tend à générer encore plus de création d’entreprises. Plus il y a d’entrepreneurs déjà actifs, plus la population sera directement en contact avec ceux-ci, suscitant des vocations par effet d’entraînement. Les gens sont inspirés par les réalisations des entrepreneurs, leur donnant le goût de se partir eux-mêmes en affaires. Les médias locaux, lorsqu’ils mettent en lumière les réussites des entrepreneurs, peuvent nourrir aussi cet effet d’entraînement. Et l’existence de ce bassin de PME renforce les réseaux forts.

Créneaux et sous-traitance locale. La présence de créneaux sectoriels sur le territoire – c’est-à-dire l’existence d’un petit groupe d’entreprises dynamiques et performantes dans un même secteur d’activité – peut avoir un effet positif et structurant sur l’entrepreneuriat. C’est d’autant plus vrai lorsque le créneau est structuré par une ou plusieurs entreprises phares qui en assurent le leadership et favorisent la sous-traitance locale. Par volonté de développer l’économie locale, ces entreprises phares vont parfois soutenir techniquement et financièrement leurs sous-traitants locaux, les encourageant même à diversifier leurs clientèles. Elles peuvent aussi inciter leurs propres employés à créer leur entreprise, en leur garantissant des contrats de sous-traitance (externalisation). Ces relations intimes entre donneurs d’ordre et sous-traitants dans le créneau renforcent l’émergence de réseaux forts.

Dynamisme des organismes publics locaux. Le dynamisme des organismes locaux de développement est un facteur primordial pouvant susciter et soutenir l’entrepreneuriat. Mais c’est à condition que l’action publique soit véritablement proactive, agissant comme catalyseur du développement économique, tout en étant branchée sur les besoins réels et concrets du monde des affaires, en concertation intime avec les entreprises et les autres institutions publiques.

Comments are closed.